free web hosting | free website | Business Hosting | Free Website Submission | shopping cart | php hosting

Keke Rosberg

Aventures en Sport-Prototype


En 1990 Keke s'ennuyait des circuits de courses, il décida de reprendre le volant dans une discipline de premier plan en joignant les rangs de l'équipe Peugeot.

L'équipe Peugeot avait développé une voiture conforme au nouveaux réglements du championnat 1991 et ils voulaient tester leur prototype lors de quelques épreuves en courant hors-championnat en 1990.

Peugeot pouvait déjà compter sur un ancien pilote de formule un, le français Jean-Pierre Jabouille. Celui-ci, après quelques scéances d'essais avec la nouvelle Peugeot 905, avait avisé les aspirants coéquipiers en déclarant que "il n'y a pas un pilote au monde qui me mettra une seconde avec cette voiture..."

Les journalistes furent donc invité à assister à la prise en main de la Peugeot 905 par Keke Rosberg, qui n'avait pas piloté depuis 4 ans. Rosberg parti donc à l'assault du circuit de Dijon, sous l'oeil amusé de Jabouille qui avait réalisé un chrono pour comparaison . En trois tours lancés, et selon lui, en demeurant prudent, Rosberg fit 0,5 seconde plus rapide ! Jabouille perdit son beau sourire.

La première vraie scéance d'essai privé eut lieu sur le circuit de Nagano, Jabouille (meilleur temps 1m 22,6s) y fut achevé par Rosberg avec un chrono de 1m 20,8s, ce qui confirmait que Keke n'avait rien perdu de sa fougue : Le flying Finn était de retour !!!

Keke me signe un autographeJ'ai assisté au début officiel des Peugeot 905 lors de l'épreuve 1990 tenu à Montréal (Le Mondial Players). Je me rappel du premier tour vraiment lancé de Rosberg comme si c'était arrivé hier...

Bien installé dans les estrades après les virages Senna pour la scéance d'essai libre (rien à faire pour les commissaires techniques), on attends tous que Jabouille, qui se traine sur le pavé humide dans les 1m 40, cède le volant à Rosberg.

Enfin, Keke s'élance, après deux tours de reconnaissance au ralenti, il franchi la ligne de départ à fond et s'élance dans les virages Senna, y sautant les bordures... on se demande encore comment les pneus restent sur les roues ! Keke franchi ensuite la montée de travers SVP et à fond, en passant les rapports sans changer l'angle du beau travers de la Peugeot !!! Pour se premier tour lancé, c'est 1m 35s.

En 5 tours, Keke abaisse le chrono à 1m29.3s, et doit rentrer au stand... la 905 n'a pas résisté : son fond plat est brisé. Les deux pilotes durent se rabattre sur la voiture de réserve qui était un véritable laboratoire roulant, avec l'excès de poids associé... Le reste de l'épreuve ne fut que problèmes techniques.

N'empèche, Keke avait quand même donné un rush d'adrénaline une dernière fois à ces nombreux fans nord-américains...

La 905 peut être vu au musée de Peugeot en France.

 

Retour